Conférence « Réduction des consommations énergétiques et des émissions des polluants »

Les entreprises PHOSPHORIS, ECOLIFE et EIFFAGE CLEMESSY ont organisé le 29 mars 2018 le séminaire « Réduction des consommations énergétiques et des émissions des polluants » à la Chambre du commerce et de l’industrie franco-russe.

C’est le fruit de la rencontre de 3 acteurs du secteur de l’énergie :

  • PHOSPHORIS, bureau d’études et expert-conseil en ingénierie, spécialisée dans les solutions innovantes efficaces en énergie et le traitement de l’air avec la récupération de l’énergie ;
  • ECOLIFESYTEM, fournisseur de moyen de production d’électricité et d’eau autonome ;
  • EIFFAGE CLEMESSY, expert dans la gestion des chantiers et la maintenance des installations, en particulier dans le secteur du Solaire avec ses grands projets des fermes photovoltaïques.

Leur objectif est de présenter auprès des entreprises françaises et russes et des parties prenantes russes, le cycle complet d’un projet, mettant en œuvre des énergies renouvelables et des solutions responsables.

C’est un sujet d’actualité qui est au cœur des préoccupations : en novembre 2017, une des sessions du Gouvernement a été consacrée à la sobriété énergétique et l’amélioration de l’efficacité énergétique en Russie. En janvier 2018, le Ministère de l’énergie a soumis au débat public le projet de loi qui vise à modifier la loi fédérale sur «l’énergie électrique» pour le développement de la microgénération à base de ressources renouvelables.

Olga MOTCHALOVA, Directrice PHOSPHORIS en Russie, a fait un bref état des lieux de l’efficacité énergétique et EnR en Russie. Selon le rapport sur l’efficacité énergétique en Russie élaboré en 2008 par la Banque Mondiale, en collaboration avec le Centre pour l’Efficacité Energétique, le potentiel d’économie de l’énergie primaire est de 45%. Le retour sur investissements, estimés en 320 de milliards, a été de 4 ans. Les secteurs avec le plus grand potentiel sont le logement, l’industrie, les transports et la production énergétique.

Selon le rapport de BP en 2016, seul 0,02% d’énergie a été produit par EnR en Russie (sauf hydro ressources). En France, cet indicateur était de 3%.

Selon la « Stratégie énergétique nationale jusqu’en 2035 », la part des énergies renouvelables (hors grandes centrales hydroélectriques) sera de 2 à 3%, selon le scénario. Cependant les estimations de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) sont plus optimistes et prévoient que la part des nouvelles sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie éolienne, l’énergie géothermique et l’énergie photovoltaïque pourraient atteindre jusqu’à 11% en 2030.

Elena POPOVA, partenaire de la société LENA’S Boutique Internationale Juridique, juriste dans le domaine d’efficacité énergétique et doctorante de l’Université de Côte d’Azur, a expliqué les lois russes essentielles dans ce domaine parmi lesquels le Loi Fédérale « Sur la sobriété énergétique et l’augmentation de l’efficacité énergétique » (de 23/11/2009 № 261-FZ); le programme d’état russe «Efficacité énergétique et développement de l’énergie» (de 27/12/2010 № 2446-р), les directions principales de la politique d’Etat dans le domaine de l’efficacité énergétique d’industrie électrique sur la base d’EnR (de 08/01/2009 № 1-р).

Les exemples de fonctionnement du marché des grandes stations EnR et de minigénération EnR ainsi que des obstacles et des problèmes juridiques liés à la mise en place des EnR et des solutions écologiques ont été présentés.

Pour le suivi de consommation d’énergie, il faudrait donc mettre en œuvre de nouvelles exigences prenant en compte la consommation d’énergie primaire et l’émission de CO2 pour harmoniser la législation russe avec les règles européennes.

Ensuite Eric AUBSPIN, Président de PHOSPHORIS, a présenté les principes généraux de la dépollution de l’air, des solutions d’ingénierie pour l’efficacité énergétique, de l’architecture durable.

La qualité de l’air industriel est le facteur très important pour la santé des employées. Eric AUBSPIN a décrit certaines solutions pour capter les poussières et les polluants à la source, traiter les composants organiques volatiles. Il est indispensable d’en préciser la nature exacte, leur composition, leur quantité et leur concentration dans les gaz à traiter pour déterminer le procédé à adopter. La technologie la plus écologique pour la dépollution des gaz ou de l’eau a été présentée : la biofiltration. Cette technique consiste à forcer le passage du gaz ou de l’effluent à traiter au travers un matériau granulaire sur lequel sont fixés les micro-organismes épurateurs.

Dans la deuxième partie de cette intervention des solutions innovantes pour la sobriété énergétiques ont été présentées : Système tout air, froid solaire, free-chilling avec les exemples de réalisation des solutions innovantes et du traitement de l’air comme l’usine ESSILOR avec son système de récupération d’énergie, free-chilling.

Dans sa conclusion, M. AUBSPIN a noté que le suivi des systèmes et de la qualité de l’air peuvent également permettre une stratégie à long terme.

Ces solutions permettent d’atteindre de hauts niveaux de performances énergétiques et un meilleur respect de l’environnement en améliorant le cadre de vie des parties prenantes.

Hervé Michel a introduit ECOLIFE SYSTEM qui ambitionne de révolutionner le monde des énergies renouvelables en Russie en se positionnant comme le leader des solutions énergétiques (électricité et eau) dans les lieux isolés. ECOLIFE SYSTEM a déjà suscité l’intérêt de sociétés comme Gazprom ou des opérateurs téléphoniques majeurs Russes.

Tout d’abord importés, les produits seront pour la plupart à terme fabriqués localement.

De fontaines à eau atmosphériques à des appareils hybrides fixes ou mobiles de 2kva à plusieurs mégawatts qui fournissent l’électricité, l’offre d’ECOLIFE SYSTEM est complète. Elle inclut le financement, les produits, la pose, la maintenance et la formation des personnels locaux.

Les systèmes commercialisés sont hybrides, à savoir combinent différentes technologies évitant d’être dépendant d’une ou l’autre. D’autre part l’hybridation permet d’aller chercher la meilleure énergie au meilleur moment et au meilleur coût. Plus de coupures ou microcoupures. Les produits sont livrés Plug and Play. L’énergie en Russie étant souvent bon marché le facteur de différenciation se fait sur les coûts exorbitants de logistique qui peuvent exploser les coûts d’approvisionnements du diesel par exemple.

Enfin, ECOLIFE SYSTEM se pose comme un modèle vertueux aussi bien économique, qu’environnemental mais aussi social puisque les systèmes vendus par ECOLIFE SYSTEM aident les populations dans les endroits reculés.

Stéphane Bilquey, Directeur de EIFFAGE CLEMESSY en Russie a conclu le séminaire par la présentation des activités de la compagnie et de sa branche Clemessy. Il réunit l’ensemble des compétences pour concevoir, intégrer, installer, maintenir et améliorer des systèmes et équipements en génie électrique et génie mécanique.  En favorisant les synergies internes et en développant les compétences de chacun, Clemessy répond à de très nombreux besoins, qu’il s’agisse de travaux neufs ou de maintenance. Clemessy est présent dans tous les secteurs d’activités : industrie, énergie et nucléaire, tertiaire et infrastructures de transport. Dans ce partenariat, la compagnie posera et maintiendra des installations.

L’association de ces trois entreprises est basée sur l’offre de solutions clé en main depuis les études via la fourniture des équipements et finissant par l’installation et la maintenance. Cela garantie haute qualité des services.

Contacts :